Patrick Dewaere dans Coup de Tête 

Moi, moi je lève mon verre à la plus formidable bande de salopards que j’ai jamais rencontré ! Je lève mon verre au tas d’ordures qui m’entoure. Et y a de quoi remplir une sacrée poubelle…

Je vais essayer de vous faire rire. C’est l’histoire d’un mec qui viole une fille, et comme on a besoin de lui pour jouer au foot, on accuse un pauvre connard. Vous la connaissez, président, oui? Je peux la raconter ? Asseyez-vous ; vous serez mieux pour rigoler ! ASSEYEZ-VOUS !! On ne bouge pas ! S’il y en a un qui se lève, je raconte tout à la presse, tout ce que je sais ! On se tait ! C’est moi qui parle, maintenant.

J’vais foutre le feu à cette putain d’ville !